Madagascar partie 1
  

Madagascar partie 1

Antsirabe, Madagascar le 31/08/2015

 
 
 
Bonjour,
Voilà un peu plus de 10 jours que je suis sur la grande île et autant dire que je me réjouis déjà pour les deux semaines qui vont suivre. ça fait très bizarre de communiquer à nouveau en français.

Arrivée un peu chaotique à Antananarivo, porte-monnaie perdu puis retrouvé (comme quoi même à l'autre bout de la planète les bonnes vieilles habitudes ne changent pas..). Je n'y suis pas restée longtemps, j'y retournerai à la fin du séjour. Rien que le trajet de l'aéroport au centre ville met déjà une sacrée claque, autant de beauté que de pauvreté. 

Trajet de Tana à Antsirabe, capitale de l'artisanat et des pousse-pousses. ça fait un peu bizarre d'être assis dans une voiture et de voir quelqu'un courir à côté à pied nu sur la route en tirant un pousse-pousse... Trajet à travers les rizières pour rejoindre Miandrivazo, point de départ pour la descente de la rivière.

Descente de la Tsiribihina en pirogue pendant 3 jours. Expérience très plaisante, on avance au rythme de la rivière, sans bruit. Idéal pour observer la flore et la faune (crocodiles, oiseaux, tortues..) et bouquiner tranquillement. Crème solaire et  chapeau indispensable! Nous avons campé sur des bancs de sable en bordure de rivière. Nous avons assisté à une étonnante amitié entre un lémurien (plus ou moins domestiqué) et ... une poule! Jamais l'un sans l'autre! (je préviendrais bien "30 millions d'amis" mais d'ici là, la poule aura propablement déjà passé à la casserole)

Départ pour les Tsingy de Bemaraha en 4x4 via la piste poussiéreuse et très accidentée, ils appellent ça le "massage africain"... Outre les magnifiques formations rocheuses pointues, la balade est juste géniale! On a traversé une forêt pleine de lémuriens, des grottes, parfois très étroites, certaines parties se font en s'assurant comme pour une via ferrata. Nous avons aussi visité les petits Tsingy, la balade est tout aussi fun à travers le labyrinthe de roche. Nous avons aussi fait une petite sortie nocturne pour observer les caméléons :-)

7h de route sur des pistes sableuses nous attendent pour rejoindre Morondava, y compris une longue traversée en ferry qui n'a pas grand chose à voir avec ceux que j'ai pu voir en Norvège  il y a quelques mois, le chargement prend 3 fois plus de temps que la traversée. J'ai bien choisis mon moment pour être malade, une maladie très exotique en plus, une angine à streptocoque...

Couché de soleil sur l'allée des baobab, magnifique bien sûr mais très touristique, il y a vraiment beaucoup de monde dont beaucoup d'asiatiques qui tiennent absolument à être sur la photos avec les arbres...

Belo-sur-mer: coup de coeur.
Petit village peu touristique sur une plage hors du monde et du temps. Il faut plus de 3 heures de 4x4 pour y parvenir sur une piste très "bumpy" qui traverse notamment des rivières. C'est un village très réputé pour la construction de boutres (gros bateaux en bois)  dont les chantiers jonchent la plage J'ai logé dans un petit bungalow de type malgache au bord de la mer, 4 murs en paille, pas d'eau, pas d'électricité, bref tout ce qu'il me faut. Il faut partager la plage avec les chèvres, les poules et les cochons, personnellement je trouve ça plutôt marrant. Nous avons mangé des langoustes grillées fraîchement pêchées, un vrai festin pour environ 7 Chf par personne... J'ai passé une matinée entière sur une pirogue à voile, c'était vraiment fantastique! Dîner de poissons sur la plage avec le piroguier qui nous jouait de la musique.

Durant tout ce périple j'ai traversé et me suis arrêtée dans beaucoup de villages où il y avait énormément d'enfants. Ils nous courent toujours après en nous disant: " Vazaha (étranger blanc) donne moi bonbon" ou "Vazaha donne moi stylo", mais une fois passé ce cap, quand ils ont compris que nous n'allons rien leur donner, les échanges deviennent intéressants si on reste un moment avec eux. Nous avons notamment eu droit à un "atelier coiffure" où j'y ai laissé des cheveux mais ils sont tellement attachants.

Mon sens de la ponctualité prend très cher à Mada, ici c'est "Mura, Mura", on ne se presse pas. Je ne sais pas encore si mon séjour ici va m'apprendre à être plus patiente où alors si cela va user le peu de patience que j'ai...;-) 
 
 Love
 
http://theswallow.travelmap.fr/
 
 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Madagascar