Madagascar partie 3
  

Madagascar partie 3

Toamasina, Madagascar le 13/09/2015

 
 
 
 
Sainte-Marie:

Après plus de plus de deux semaines de voyage en Taxi-brousse une petite pause s'imposait ;-)
Après plusieurs heures de route puis 2 heures de bateau, le tout ponctué de nombreux vomissements (les malgaches ont vraiment l'estomac très fragile) heureusement ils avaient prévu des seaux pour ça, me voilà arrivée à sainte-Marie.

J'ai choisis de loger dans le même type de logement que les habitants, sorte de bungalow construit avec des feuilles de palmier, qui à ma grande (et heureuse) surprise fût étanche lors des nombreuses averses.

Les baleines à bosse passent par là chaque année du mois de juillet au mois de septembre, j'ai eu la chance de les voir sauter et battre des nageoires depuis un petit bateau, c'était magique! Elles sont quand même mieux là que dans un marineland...

J'ai loué un scooter une journée pour explorer l'île et c'est vraiment LE truc à faire, l'île s'y prête très bien. Du vieux phare abandonné, à la crique magnifique en passant par les piscines naturelles, tout ça en traversant de jolis petits villages paisible, ça vaut vraiment la peine. Quand on traverse les villages ça sent le clou de girofle car il le font sécher et le vende au bord de la route.

île aux nattes: coup de cœur

Comme si tout cela ne suffisait pas, je me suis rendue sur l'île aux nattes, en pirogue, seul moyen de rejoindre l'île. Petit coin de paradis sur terre, pas de véhicule, des palmiers et des plages.Je ne vais pas m'embêter à décrire les plages, regardez les photos vous comprendrez par vous même. Je logeais dans un petit bungalow très sympa avec hamac en bord de mer, "chez Sika" adresse que je recommande, comme Lonely planet avant moi. Une petite chienne m'a totalement adoptée, nous avons donc passé deux jours ensemble, elle me suivait absolument partout, à la plage, au resto (où je partageais gracieusement mon repas) et ça m'a brisé le cœur de devoir partir et de l'entendre pleurer quand je faisais mon sac. Bref, c'était ma minute sentimentale, sans les animaux  ma vie ça ne serait pas la même.

Pour une fois je vais faire (plus ou moins) court.

Prochain épisode: Esther et Julie à l'île Maurice

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Madagascar